Divers

Accueil/Divers

Pétition pour reconnaître le trauma des réfugiés déposée sur change.org

Les troubles psychiques des migrants niés par nos institutions publiques (lien vers la pétition sur change.org)

La violence des lois de l’asile dans les pays européens et leur impact désastreux sur la santé et la précarité des migrants ont été maintes fois dénoncés. En revanche, on connaît moins les limites de la situation en France où l’Etat de droit se retrouve le premier compromis par des mesures qui sont autant d’entorses au respect de la personne, et dont les effets pervers viennent anéantir toute politique d’accueil cohérente. Dans le domaine de la santé, les contradictions sont multiples et elles nuisent à tous les acteurs : mise en danger des exilés, inefficacité de l’action étatique, mépris des associations et malaise durable d’une partie des soignants confrontés à ces difficultés.
Les contradictions se cristallisent particulièrement autour de la question du trauma psychique.
Les demandeurs d’asile qui ont vécu dans leurs pays d’origine des menaces, incarcérations, viols

Le Bracelet de fil

 

– Tu m’entends Bala ?

Bala, tu gardes le silence. Tu es très jeune, seize ans peut-être. C’est aussi ton nom qui le dit. Tu es muré dans le silence depuis que tu es arrivé du Sri Lanka. Ton père et tes frères aînés ont été tués dans le conflit qui oppose le gouvernement sri lankais aux Tamouls séparatistes. Ta mère avait trop peur que les Tigres  viennent  te chercher pour  te faire prendre les armes toi aussi. Elle a donné ce qu’elle a pu rassembler pour te faire partir. C’est ainsi que tu es arrivé ici, chez celui que tu appelles ton frère, lointaine connaissance de ta famille.  C’était il y a huit mois. Depuis tu te tais. Sais-tu où tu es ? Es-tu jamais parti ? Tu ne dors pas, tu as des cauchemars, quelquefois tu te rappelles les bombardements dans le camp de déplacés. Dans

Exilés: Il n’y aura pas d’intégration sans compréhension ni politique d’accueil assumée (Mediapart, 11 juillet 2017)

 Exilés:  Il n’y aura pas d’intégration sans compréhension ni politique d’accueil assumée  (www.mediapart.fr, 11 juillet 2017)

Devant l’impasse de l’actuel système d’accueil des exilés et du discours sécuritaire, il est urgent que l’Etat se donne les moyens d’une compréhension politique et culturelle de la situation des exilés et révise le schéma directeur de sa politique d’accueil. Sans cette compréhension et cette révision, c’est à une crise politique et identitaire de la société française que nous aboutirons.

Etat des lieux de crise

Le 7 juillet dernier, une énième évacuation massive des exilés occupant les abords du Centre humanitaire de La Chapelle a eu lieu. Plus de 2700 personnes ont été envoyées dans les espaces d’hébergement temporaires. Cette « mise à l’abri », pour employer l’euphémisme convenu, est sans doute salutaire pour certains exilés las des dramatiques conditions dans laquelle ils devaient patienter pour entrer dans le Centre, mais également pour un quartier en crise.

Elle est aussi ambiguë :

Les réfugiés: entre urgence de soin et suspension politique

Les réfugiés: entre urgence de soin et suspension politique

Comment penser la prise en charge et agir?

Colloque proposé par Elise Pestre, Laure Wolmark et Olivier Douville


9h Ouverture et Etat des lieux

Conférence inaugurale : Etienne Tassin –La condition migrante

10h 15- Projection de deux films: Blue sky from pain, Moughtareb,

réalisation: Stéphane Mangriotis et Lucile Grantz .

Présentation par Goda Burksaityte  et Davide Giannica

11h- Première table ronde- Urgence, trauma et exil

Coordination : Laure Wolmark

Clara Duchet -L’intervention en situation de catastrophe. Oh urgence, suspend ton vol!

Marie Jacob-Faire de l’humanitaire chez soi : les équipes face aux réfugiés en Europe

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky- Les demandeurs d’asile en consultation de psychotrauma: contraintes de la « réalité cruelle » ou opportunités cliniques

14h- Deuxième table ronde – Subjectivités en exil et politique(s) 

Coordination : Olivier Douville

Catherine Wihtol de Wenden- L’Europe face à la crise de l’accueil des réfugiés

Bertrand Piret- Incidences subjectives de la jouissance du pouvoir d’exclure

Elise Pestre- Revenances fantomales dans les subjectivités de la « jungle »

16h -Troisième table ronde

L’objet de la migration

JE L’objet de la migration. La construction de la figure de l’exilé par les objets dans l’espace narratif. 21 nov. 2016, INALCO
Coordination scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet & Peter Stockinger

Inalco pôle recherche 2, rue de Lille 75007 Paris Entrée libre

Argumentaire
Dans Pnine (1957), Nabokov présente son héros éponyme, un russe émigré, fasciné par les objets de la modernité occidentale, sa maladresse signifiant sa condition d’étranger. Dans les pages finales du roman, le seul bien auquel il tient est mis en danger par un objet « bipède » significativement aigu et lourd, leur collusion incarnant les affects engagés par une situation singulière, celle de l’exil. A la précieuse coupe de Pnine répondent en écho le bol à raser de Sender Roth (Philip Roth, Patrimoine, une histoire vraie, 1992), la valise de Sergueï Dovlatov (La valise, 1984), le fauteuil d’Hélène Cixous (Les Rêveries de la femme sauvage, 2000), le costume de Mohammed Saleh (Alaa El Aswany,

Compte-rendu Megacity Slums. Revue Brésil(s)

couverture_bresil_s_n8-small300

Issu du projet Social Exclusion, Territories, and Urban Policies (SETUP), Megacity Slums est un ouvrage précieux pour toute personne s’interrogeant sur la croissance des bidonvilles au sein des métropoles contemporaines, plus précisément sur leur gestion par les différents pouvoirs locaux et nationaux. Adoptant une démarche comparative, le livre se penche sur les cas de l’Inde et du Brésil. Coïncidence ou non, depuis la fin du XIXe siècle les plus grandes agglomérations de ces géants de l’Asie du Sud et de l’Amérique du Sud connaissent une croissance parallèle. À la fin du XXe siècle, Delhi, Mumbai, São Paulo et Rio de Janeiro abritent entre onze et vingt millions de personnes. Ayant grandi rapidement et sans planification adéquate, les quatre mégalopoles font face à des défis critiques, dont la pauvreté urbaine et les questions d’ordre environnemental. Directement visibles sur leur paysage urbain, les bidonvilles

Cycle migrations 2015-2016. INALCO

Le cycle Migrations de l’Inalco

Théâtre, cinéma et exposition photographique viendront enrichir les tables rondes, débats d’experts et témoignages qui constituent ce cycle Migrations coordonné par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, ouvert au grand public pour un dialogue culturel riche et actuel.

30.11.2015
Séance d’ouverture
Acteur du droit d’asile. Regard sur les réfugiés tibétains
Invité : Jean-Michel Belorgey (Conseiller d’Etat, ancien président de formation de jugement à la Cour nationale du droit d’asile, co-fondateur du groupe d’étude des problèmes du Tibet à l’Assemblée Nationale.). Séance proposée par Françoise Robin (Inalco, PU Tibétain) avec Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (Inalco, PU Anthropologie de l’Inde).
Présentation de la séance

11.01.2016
Migrations et révolutions arabes
Invités : Myriam Ababsa (IFPO, Amman), Hélène Thiollet (CERI, CNRS Sc Po). Séance proposée par Delphine Pagès el Karoui (Inalco, MDC Géographie du monde arabe).
Présentation de la séance

01.02.2016
Réfugiés : un défi pour l’Europe ?
Séance proposée par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky en collaboration avec le cycle Enjeux internationaux (BPI, Centre

Refúgio e acolhimento. Entretien pour la revue Forum, Brésil

Revista Fórum – Outro mundo em debate.

Refúgio e acolhimento: reflexões sobre os recém-chegados

Em entrevista, a antropóloga, psicóloga e psicanalista francesa Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky fala sobre a questão da cultura na clínica com refugiados e o trauma.
Por Ana Gebrim

O ano de 2015 foi marcado por intensas crises no cenário internacional que produziram números recordes de pessoas em deslocamento. Só no ano passado, mais de 750 mil refugiados chegaram à Europa cruzando o mar Mediterrâneo. No Brasil, o número de solicitantes de refúgio teve um aumento de 2.000% nos últimos quatro anos, segundo dados da Acnur. Atualmente, mais de 13 mil pessoas aguardam decisão do governo brasileiro sobre seu estatuto de refugiado.
É considerado refugiado quem sofreu algum tipo de perseguição em razão de seu grupo social, etnia, opinião política ou nacionalidade e, por isso, teve que se deslocar. De forma geral, refugiados recém-chegados estão em condição de profunda vulnerabilidade social e

Compte rendu -Megacity Slums sur Géocarrefour

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Frédéric Landy (éd.), Megacity Slums : Social Exclusion, Space and Urban Policies in Brazil and India
Myriam Houssay-Holzschuch

Les très grandes villes des pays émergents sont des laboratoires pour les sciences sociales : l’ampleur quantitative et qualitative des questions urbaines, la place bien particulière d’États simultanément marqués par le néolibéralisme et l’interventionnisme développemental, la coprésence des très riches, des très pauvres et d’une classe moyenne grandissante en sont les ingrédients empiriques. D’un point de vue épistémologique, ces villes permettent de « désoccidentaliser la pensée urbaine » (Choplin, 2012), par exemple en y testant des concepts souvent élaborés ailleurs. Enfin, d’un point de vue méthodologique, une telle démarche est particulièrement efficace lorsqu’elle sort explicitement de l’exceptionnalisme urbain pour se lancer dans une démarche comparative (Robinson, 2011).

Les auteurs de Megacities Slums s’inscrivent dans cette série de partis-pris, empiriques, thématiques, épistémologiques et méthodologiques. L’ouvrage regroupe les contributions de chercheurs français et brésiliens de plusieurs